L’enthousiasme des jeunes retraités pour les voyages en camping-car

Plus de 70 % des ventes de camping-cars sont réalisées avec des seniors. Et les ventes ne cessent d’augmenter. Il y a aujourd’hui plus de 500 000 camping-cars qui circulent sur les routes françaises. Le voyage en camping-car a en effet ses avantages : partir en quête de liberté en découvrant le monde, à moindre frais (il faut compter environ 15 euros par personne et par jour, et entre 2 et 12 euros par jour pour le camping dans une aire aménagée), et tout cela, en ne dépendant que de soi-même. Rien d’étonnant, donc, dans le fait que de plus en plus de personnes choisissent d’aborder la retraite en optant pour le voyage en camping car.

Mais vous vous doutez bien qu’une organisation rigoureuse du voyage est nécessaire pour éviter que votre voyage ne tourne au cauchemar. Toutefois, si l’organisation n’est pas votre fort, ou que vous avez simplement envie de vous laisser guider, vous pouvez bien sûr opter pour le voyage organisé. Dans ce cas, une agence se charge de bien organiser votre voyage en camping-car selon vos désirs.

Les avantages du voyage en camping-car

Le camping-car est avant tout un véhicule autonome qui est aménagé de façon à ce que son propriétaire puisse y habiter. Il y a donc l’eau, l’électricité, le gaz, une cuisine (souvent le strict nécessaire, soit 2 plaques de cuisson, un plan de travail, et un petit réfrigérateur), et des toilettes. Le camping-car offre donc à ses utilisateurs une autonomie et une liberté de déplacement, deux choses que les camping-caristes apprécient beaucoup.

À l’intérieur du véhicule, tout est optimisé pour le confort des voyageurs. Selon la gamme choisie, le camping-car peut véritablement être comparé à une maison ambulante. Le prix d’achat cependant, se situe approximativement entre 30 000 et 70 000 euros, ce qui n’est pas une petite somme. Pour les plus fortunés, il existe bien entendu des camping-cars de luxe, dont le prix peut atteindre plus de 100 000 euros.

La location de camping-car est une autre possibilité, qui permet notamment de tester le véhicule ou même la pratique du camping, avant de se lancer dans l’achat d‘un camping car :

  • Il faut compter entre 550€ et 950€ (selon la gamme choisie) pour une semaine de location en basse et moyenne saison (soit de septembre à juin) pour une distance parcourue de 1000 km à 1400 km (cela varie selon l’agence de location que vous choisissez).
  • En été, Il faut plutôt compter 800€ à 1200€ pour une semaine de location et 1000 km de distance parcourue.

Les prix varient presque du simple au double selon la saison. Privilégiez donc les basse et moyenne saisons pour partir à l’aventure !

Bien préparer son voyage en camping-car

La première étape pour préparer son voyage en camping-car est de planifier votre itinéraire. Lorsque vous le faites, prêtez attention aux points d’arrêts et aux terrains spécialement dédiés aux camping-cars. Les règles de stationnement de camping-car sont assez strictes, il faut donc veiller à bien les respecter, sous peine d’être sanctionnés, parfois sévèrement.

Il ne faut pas confondre camper et stationner. Le stationnement d’un camping-car est autorisé dans les parkings traditionnels, à condition que le poids du véhicule ne dépasse pas le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge, qui est affiché sur la carte grise du véhicule), dans une limite de 3,5t. Au-delà de cette limite, le conducteur risque une amende, voire une immobilisation du véhicule et une mise en fourrière. En clair, si le poids de votre véhicule ne dépasse pas son PTAC ou n’est pas supérieur à 3,5t, vous pouvez stationner votre camping-car comme une voiture, à condition bien sûr, de ne pas camper, et donc de sortir quoique ce soit du véhicule (que ce soit des cales, des stores, ou bien n’importe quoi d’autre). En effet, le simple fait de sortir le linge mouillé peut être considéré comme acte de camping. Stationnez donc votre véhicule comme vous stationneriez une voiture.

Il faut également savoir, aussi logique que cela puisse paraître, que l’arrêt et le stationnement à un endroit qui gène la visibilité des autres usagers de la route (sommets de côtes, intersections…) sont considérés comme dangereux, et sont donc interdits. De la même manière, il est interdit de stationner devant un feu de route ou un panneau de signalisation.

Ensuite, notez qu’en ville, il est interdit de stationner plus de 7 jours au même endroit. La durée de stationnement est propre à chaque commune, le maire étant celui qui peut réduire cette durée. Cependant, les maires ne peuvent cependant pas interdire totalement le stationnement de camping-car. Il est recommandé de prendre connaissance des règles de stationnement des villes dans lesquelles vous envisagez de stationner, car elles peuvent changer d’une ville à une autre.

Avant de partir, assurez-vous également que tous les contrôles du véhicules ont été fait (niveaux d’huile, d’eau et de gaz, pression des pneus, etc.). Tout guide touristique peut être d’une bonne aide. Il faut savoir qu’il existe des guides spécifiques aux camping-cars.

De plus, n’oubliez pas de photocopier et de vous envoyer par mail, vos documents d’identité. Cela ne prend que quelques minutes, et peut vous sauver d’une situation délicate avec les autorités compétentes.

-->