Conserver son autonomie après un accident

Arrivés à un certain âge, les seniors peuvent avoir du mal à voir clairement ou perdre l’équilibre au point de trébucher. Non sans conséquence, la chute des personnes âgées peut être fatale ou nuire à leur mobilité. Certes, certains s’en sortent, mais une rééducation demeure nécessaire après l’opération. Après un accident, un senior peut rester plus ou moins indépendant, à condition d’opter pour la meilleure solution. Plus de détails dans cet article.

Préserver son autonomie après un accident

Avant de subir un accident, une personne âgée bénéficie encore d’une certaine autonomie et indépendance. Elle peut par exemple faire les courses sans accompagnateur, se promener et pratiquer du sport pour maintenir sa forme. Si après l’incident, son environnement change d’un coup, son mental peut en pâtir. C’est la raison pour laquelle il faut aider les seniors à retrouver leur autonomie lorsqu’ils sortent de l’hôpital.

Investir dans des accessoires pratiques comme la canne

Après une chute imprévisible, une personne âgée peut avoir du mal à marcher pendant un certain moment. Pour lui permettre de se déplacer sans l’aide d’un tiers, vous pouvez opter pour une canne pliante, un accessoire pratique, peu encombrant et facile à utiliser. La canne pliante offre un large choix de poignées adaptées à la taille et à la mobilité de chaque personne. Y avoir recours est fortement recommandé si vous voulez aider vos grands-parents ou vos parents à retrouver leur autonomie et par la même occasion à pratiquer certaines activités qui leur sont chères. Son caractère pliable rend cette canne pratique à transporter et très peu encombrante pour la personne âgée ou retraitée.

Repenser l’aménagement intérieur

Pour éviter toute éventuelle rechute, il est indispensable de repenser l’aménagement de l’espace intérieur des personnes âgées. En effet, certaines constructions ne sont plus adaptées à leur situation. D’où la nécessité d’un agencement particulier leur permettant de se déplacer en toute sécurité.

Vous pouvez par exemple installer des barres d’appui sur le bord de la baignoire afin de faciliter l’entrée et la sortie du bain. Remplacez également les douches classiques par une douche italienne. Elle s’adapte mieux à l’articulation fragile des personnes âgées. Il vous est même possible d’y installer un tapis antidérapant pour éviter les chutes.

Les plus méticuleux vont jusqu’à changer le revêtement des sols pour permettre aux personnes vieillissantes de garder leur autonomie à la maison. À défaut de tapis antidérapant, vous pouvez tout simplement couvrir le sol d’une moquette.

Accorder une attention particulière à l’éclairage

Bien des fois, chez les personnes âgées, les chutes sont dues à un mauvais éclairage d’une pièce. Pour réduire autant que possible les risques, installez plusieurs sources de lumière dans l’habitation d’un senior.

Si la maison dispose d’un escalier, il faut à tout prix éviter de les cirer puisque les rampes deviendront glissantes, même si la personne est équipée d’une canne. Si vous avez les moyens, pourquoi ne pas installer un monte-escalier ? C’est très pratique pour faciliter le quotidien des personnes âgées.

Zoom sur les principales raisons d’une chute

Lorsqu’on prend de l’âge, les réflexes diminuent. C’est pourquoi les personnes âgées peuvent trébucher sans qu’elles s’y attendent, que ce soit à la maison ou dans la rue. Il faut savoir qu’en moyenne une personne sur deux tombe chaque année, et ce, à partir de l’âge de 65 ans.

Les principaux facteurs d’une chute des personnes âgées sont :

  • la dépression,
  • la baisse de la vue,
  • la perte de l’équilibre,
  • la baisse de la tension,
  • le malaise.

Une personne peut également trébucher à cause des divers obstacles qui traînent ici et là dans la maison.

Selon certaines études, si un senior tombe une fois, le risque d’une deuxième glissade est à prendre en considération. En effet, la personne peut perdre toute confiance en elle et rencontrer des troubles de la marche. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de renforcer l’autonomie des personnes âgées avec des accessoires adaptés.

Pour prévenir le risque d’une énième chute, les seniors peuvent consulter un podologue. Ce dernier aura pour tâche de prendre soin de leurs pieds. Ce qu’il faut savoir, c’est que les conséquences d’une glissade dépendent essentiellement de l’état physique de la personne. Dans la plupart des cas, une hospitalisation est à envisager.

Maintenir l’autonomie du senior grâce aux ateliers

A priori, renforcer l’autonomie d’une personne âgée, c’est lui permettre d’accepter le fait qu’elle n’a plus les mêmes capacités physiques qu’auparavant. Vous pouvez cependant lui faire comprendre que malgré son état physique, elle est capable de rester autonome pour aller faire du shopping, faire sa toilette, voyager et autre. Participer à des activités favorise le maintien des aptitudes physiques et psychiques des seniors.

Pour ne pas perdre définitivement son autonomie, une personne âgée peut assister à un atelier de mémorisation ou à un atelier de cuisine. Vous pouvez également l’encourager à pratiquer une activité physique qui lui est adaptée. Chez les seniors, on favorise surtout la pratique de la gymnastique douce, de la marche et de la natation, le but étant de renforcer les muscles, de prévenir une éventuelle rechute et de rester autonome le plus longtemps possible. Les séances de massage se révèlent aussi efficaces pour les aider à maintenir la forme.

Il est aussi possible de participer à des ateliers qui permettent aux personnes âgées de continuer à conduire malgré la « vieillesse ». Grâce aux acquis, ils pourront encore voyager en toute sécurité, sans avoir à se soucier du reste.

Un mode de vie sain pour prévenir la perte de l’autonomie

Bien qu’une personne âgée puisse rapidement retrouver son autonomie après un accident grâce à des accessoires comme la canne pliable ou le monte-escalier, il est tout de même préférable d’assurer un accompagnement rapproché jusqu’à ce qu’elle se rétablisse vraiment.

En principe, c’est le moral qui souffre le plus après avoir trébuché. Effectivement, mis à part les blessures superficielles, la personne peut éprouver des troubles psychologiques et avoir une peur constante.

Afin de prévenir la perte de l’autonomie, adopter un mode de vie sain est de mise pour les seniors. Par mode de vie sain, on entend une alimentation équilibrée. Ainsi, il faut manger des aliments riches en protéines ou en calcium pour garder le tonus musculaire et renforcer les os.