Perte d’autonomie : des aides existent

Il est toujours préférable de rester chez soi malgré la perte d’autonomie qui vient avec l’âge. Mais pour cela, il est souvent nécessaire d’adapter le logement, ce qui peut représenter un coût important. Heureusement, il existe un certain nombre d’aides qui peuvent permettre aux personnes en perte d’autonomie de continuer à vivre chez eux en toute sécurité :

  • Des aides financières pour l’adaptation du domicile.
  • Des interventions d’aide à domicile (qui peuvent être quotidiennes).
  • Téléassistance (avec par exemple des bracelets détecteurs de chute qui permettent de déclencher une alarme qui est transmise à un télé-centre qui peut alors contacter les secours dans les plus brefs délais).
  • Livraisons de repas…

Pour favoriser le maintien chez soi en évitant les accidents, il est souvent indispensable d’adapter son logement.

Comment optimiser l’adaptation de son logement ?

Pour adapter son logement à sa perte d’autonomie, on commence souvent par modifier la salle de bain. En effet, c’est souvent dans cette pièce qu’il y a le plus d’accident. En général, on équipe une salle de bain d’une douche à l’italienne, d’un tapis antidérapant, d’un siège de douche puis de barres d’appui. Ce sont les principales modifications que l’on peut apporter à une salle de bain pour continuer à faire sa toilette en toute sécurité.

Ensuite, les escaliers peuvent s’avérer fatiguant, mais surtout dangereux. Installer un monte escalier ou, si vous en avez les moyens et la possibilité, un ascenseur, peut être une bonne solution pour éviter les accidents (prix monte escalier : entre 3500 € et 9000 €). Installer un ascenseur est plus onéreux (entre 10000 € et 15000 €).

Les aides financières pour adapter son logement à sa perte d’autonomie

En moyenne, il faut compter 10000 € pour adapter son logement pour continuer à y vivre en toute sécurité. Ce coût n’est pas à la portée de tous le monde, mais il existe des aides financières qui permettent aux plus démunis d’adapter leur logement. Les principales aides financières dont vous pouvez bénéficier pour adapter votre logement sont :

  • Les CARSAT (caisses d’assurances retraite et de la santé au travail). Les personnes éligibles à cette aide financière sont les personnes en situation de perte d’autonomie légère.
  • Si vous êtes une personne dépendante, le conseil départemental vous permettra de bénéficier de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie).
  • Enfin, votre assurance maladie peut prendre en charge l’achat d’équipements spécifiques, qui figurent sur la liste des produits et prestations remboursables. Le taux de remboursement est variable.

Adapter le reste de son logement

Les deux autres pièces les plus à risque sont :

  • La cuisine : Il est conseillé de souvent nettoyer la cuisine et d’éviter les sols glissants… Vous pouvez aussi investir dans une surface antidérapante. Il est également recommandé d’avoir des placards accessibles et pas trop espacés les uns des autres pour éviter les trajets inutiles. Ensuite, il est important de ranger vos objets (casseroles, poêles, marmites…) de façon à ne pas avoir à se courber ou se hisser sur la pointe des pieds pour les atteindre…
  • La chambre : La nuit est souvent une partie de la journée qui est difficile pour les personnes en perte d’autonomie (fatigue, faiblesses musculaires). Pour un sommeil réparateur, une bonne literie est indispensable (matelas et oreillers). En cas de perte d’autonomie importante, vous pouvez opter pour un lit électrique ou médicalisé. Ces lits permettent non seulement d’avoir un meilleur confort, mais aussi de faciliter l’intervention du personnel qui intervient à votre domicile. Ce type de lit peut être prescrit par un médecin, et peut donc être pris en charge par la sécurité sociale.

Enfin, la cause principale des chutes est le manque de visibilité. L’éclairage de votre logement est donc un élément important à prendre en compte. Il existe par exemple des éclairages qui détectent les mouvements, ce qui évite de se déplacer jusqu’à l’interrupteur et limite les risques de chute. Pour finir, il est recommandé de bien désencombrer tous les passages en évitant les obstacles au sol (tapis à éviter).

-->