Adapter son domicile pour favoriser le maintien chez soi

Maintenir une personne en perte d’autonomie chez elle est toujours préférable lorsque c’est possible. Mais cela demande parfois d’adapter le logement. Heureusement, il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour permettre aux personnes en perte d’autonomie de continuer à vivre confortablement et en sécurité chez eux.

Comment adapter son logement ?

C’est dans la salle de bain qu’il y a le plus d’accident. C’est donc le plus souvent par-là que l’on commence. On peut équiper une salle de bain :

  • d’une douche à l’italienne,
  • d’un tapis antidérapant,
  • de barres d’appui,
  • d’un siège de douche.

Ensuite, évitez les sols glissants dans la cuisine en les nettoyant régulièrement ou en investissant dans une surface antidérapante.

L’escalier peut également s’avérer dangereux et fatiguant. Vous pouvez installer un monte-escalier ou un ascenseur.

La dernière pièce importante à adapter est la chambre. Veillez à avoir une bonne hauteur de lit, et veillez à ce qu’il soit bien positionné dans la pièce.

Enfin, dans l’ensemble de la maison :

  • facilitez les déplacements (grands espaces libres)
  • fixez ou enlevez les tapis
  • équipez-vous d’un bon éclairage

Vous pouvez aussi investir dans des éclairages à détecteur de mouvement et dans des volets électriques pour éviter trop de mouvements, et limiter les risques de chute.

Financer l’adaptation du domicile, des aides existent !

En moyenne, le coût de l’adaptation d’un domicile s’élève à 10 000€. Il faut compter entre 10 000€ et 15 000€ ne serait-ce que pour un ascenseur particulier, alors que le prix d’un monte-escalier varie entre 3500€ et 9000€.

Heureusement, il existe de nombreuses aides :

  • les aides financières telles que les caisses d’assurances retraite et de la santé au travail (CARSAT) qui vous aideront pour l’amélioration du domicile si la perte d’autonomie est légère,
  • le conseil départemental qui vous permettra de toucher l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) si vous êtes une personne dépendante.

Elles constituent les principales aides financières dont vous pourrez bénéficier, mais vous pouvez aussi compter sur les aides techniques. Il s’agit de la prise en charge par votre assurance maladie de l’achat d’équipements spécifiques, figurant sur la liste des produits et des prestations remboursables.

Le taux de remboursement est variable. Si vous n’êtes pas satisfaits ou si vous avez un doute, vous pouvez contacter la maison départementale des personnes handicapées pour les moins de 60 ans, ou bien le conseil départemental pour les plus de 60 ans.

L’adaptation de votre logement représente un gros coût, mais vous l’aurez compris, il y a de nombreuses aides à votre disposition. Adapter le logement est souvent le meilleur moyen d’assurer le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie.